SIETREM

Tri simplifié à partir du 1er juillet 2019 !

C’est grâce au soutien de CITEO, l’éco-organisme chargé des filières emballages et papiers, et aux équipements modernes du nouveau centre de tri du SIETREM, implanté à St-Thibault-des-Vignes, que ces nouvelles matières peuvent être triées.
Cette simplification des consignes de tri devrait permettre une augmentation du volume d’emballages triés de 4 kilos en plus par an et par habitant (ce qui porterait la quantité totale d’emballages triés à 35 kilos par an et par habitant). Ainsi, le SIETREM anticipe la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte qui prévoit une généralisation des nouvelles consignes de tri à tout le territoire national d’ici 2022.

Le tri : première barrière à la pollution.
Cette mesure est une bonne nouvelle pour l’environnement puisque plus les emballages sont triés et recyclés, plus les ressources naturelles sont préservées ! Le recyclage permet de réutiliser les matières afin de produire de nouveaux emballages ou objets. Par exemple, le recyclage d’une tonne de barquettes de jambon permet de fabriquer 1 146 arrosoirs. Le tri permet également de limiter les pollutions de l’air, de l’eau ou des sols dues à l’extraction des ressources naturelles nécessaires à la production des matières premières, à leur transport et à la fabrication des produits finis.
Enfin, le recyclage permet de réaliser d’importantes économies d’énergie. Ainsi, fabriquer un produit à partir d’aluminium recyclé permet d’utiliser 95 % d’énergie en moins qu’en utilisant de la bauxite (la ressource naturelle d’où est issu l’aluminium).

Une vidéo ludique et pédagogique des nouvelles consignes de tri.

Deux pages sont dédiées à ces changements de consignes dans la lettre du SIETREM N°57 distribuée mi-juin. Un courrier d’explications, la nouvelle plaquette mémo tri et l’autocollant des consignes de tri à coller sur le bac jaune y sont encartés.

Retour au sommet