Espace Social/EVS/Un enfant du pays

PROJECTEURS SUR : JONAS DINAL

UN VRAI COUP DE CŒUR !

Jonas Dinal

Regard enveloppant. Sourire réservé. Jonas Dinal, 33 ans apparait sur la scène du centre culturel Marc Brinon pour présenter son parcours et son court-métrage « PLANE ». Sous les regards attentifs d’une salle pleine, Jonas Dinal se livre…

Pourquoi et comment est-il devenu acteur-réalisateur ?
En 1985, Jonas arrive à Saint-Thibault-des-Vignes. 2006, la municipalité ouvre les portes d’une nouvelle structure « la maison de l’adolescence Marie Noëlle Méraut » pour les jeunes de plus de 15 ans. Le début d’une belle aventure commence pour Jonas… Avec les jeunes de la MDA, il adhère immédiatement aux nombreux projets mis en place, comme l’Art du Clos qui va permettre de proposer différentes activités aux jeunes tels que : le théâtre, des spectacles, des courts métrages sur des thèmes, tels que les addictions, les transports…

Jonas Dinal se dévoile de plus en plus...
Sa fraicheur de débutant et sa détermination commencent à payer. Le public demande encore et encore Jonas… Le succès est au rendez-vous à Saint-Thibault-des-Vignes, auprès de toute une population jeune et moins jeune. Les salles combles montrent un réel engouement envers ce jeune « amateur » qui joue déjà avec une grande justesse et suscite le rire ou l’émotion lors de ses apparitions sur la scène. Très vite, une association est créée par et pour les jeunes « Ghetto gag ». Des conférences sont organisées avec le conseil départemental pour la jeunesse. Les spectacles s’étoffent, les courts-métrages prennent forme grâce à Jonas qui accompagne les jeunes de la commune à la découverte du rôle de réalisateur. Un, puis deux, puis trois spectacles et chaque fois le public en redemande. Des sketchs montés à la manière des « Inconnus » où il traite des sujets sociaux et où il parodiait les émissions de télé, les pubs…. Jonas écrit beaucoup et n’hésitait pas à se mettre en scène en plus de jouer.

ZoomHarry ROSELMACK & Jonas

Jonas Dinal n’a peur de rien !

Il s’inscrit à une formation de comédien au « Laboratoire de l’Acteur » dirigé par Hélène Zidi Cheruy, et poursuit par une autre formation à « Acting International » où il fait de belles rencontres comme Tahar Rahim, Aïssa Maiga, Naxell Madani….. Puis, il effectue un stage cascade qui lui permet de croiser des régleurs et après quelques contacts, il joue des rôles dans des séries : « Profilage », « Le Juge est une femme » ou « Cohabitation ».  Très vite apprécié du public et des projecteurs, il tourne dans de nombreux films et en 2012, il monte les marches au Festival de Cannes comme meilleur jeune acteur.

Zoom


Le 7ème art vient à lui.


Son sujet est délicat et difficile à traiter, loin du glamour. Qu’importe, le trentenaire sait où il va. Encouragé par son entourage, il décide de réaliser lui-même son court-métrage.

Jonas nous a fait l’honneur de nous présenter son court métrage « PLANE » dans la salle de spectacles.

Plane, « 19 minutes de bonheur ! »

Son histoire prend le spectateur à la gorge, suscite l’émotion et les acteurs sont exceptionnels de grâce et de sensibilité et donnent toute leur humanité à leurs personnages.

Zoom


Et lorsqu’une personne du public lui pose la question : « Si vous deviez faire un choix entre acteur ou réalisateur, quel serait-il ?

Jonas répond avec douceur : « En vérité ce n’est pas un choix. Je me dis toujours qu’être acteur est un métier qui m’offre énormément, mais je transmets ce qu’un réalisateur souhaite. Mon souhait, c’est que devant les écrans, ce soit moi qui transmette, mes envies, mes émotions, mes idées... J’ai réalisé mon premier court métrage professionnel en indépendant avec une équipe d’une trentaine de personnes. Et aujourd’hui, « PLANE » est un vrai coup de cœur ! il fait l’unanimité et les récompenses dans de multiples pays : New York, Los Angeles (États-Unis), Montréal (canada). Dans ce court métrage, j’ai souhaité proposer aux spectateurs un regard alternatif sur l’autisme et sur la complexité des rapports familiaux ».

ZoomSinclair VOURIOT et Jonas

Quels sont tes futurs projets ?

« Aujourd’hui, je joue quelques rôles au cinéma et mon grand projet est un long-métrage. Je suis en train de faire le casting des comédiens et de le budgétiser. Plus ambitieux que ce dernier en termes de moyens, il s’annonce compliqué en termes d’organisation, j’ai besoin d’aide financière et logistique pour le produire. »

Après ces quelques questions, Jean Pineau, conseiller municipal, adresse quelques mots à Jonas. « …Toutes les personnes présentes ce soir et qui ont parcouru un petit bout de chemin avec toi, ont énormément apprécié l’homme généreux, humain et bienveillant, que tu es. Le jeune homme a grandi et au fur et à mesure de toutes tes expériences acquises tu es devenu acteur et aujourd’hui, l’acteur est passé derrière la caméra. Et le résultat est magnifique... »
M. le Maire, Sinclair Vouriot, lui, se dit prêt à l’accompagner : « La jeunesse c’est le charme et la vigueur. Il est important de les encourager. Sur la commune, nous avons aidé de nombreux jeunes dont certain sont devenus de grands artistes : un ventriloque Jeff Panacloc, un écrivain Éric Tagliani et un acteur/réalisateur Jonas Dinal. Ils sont l’avenir et peuvent changer et faire bouger le monde. »

Zoom