Dans un contexte de préoccupation croissante concernant la situation épidémiologique de la rougeole en France (15 000 cas en 2011), il est à porter à la connaissance quelques éléments concernant la situation en Ile-de-France.
Dans notre région, le nombre de cas de rougeole déclarés est en constante augmentation depuis 2017. Ainsi, 88 cas ont été déclarés du 1er janvier 2019 au 7 avril 2019 contre 52 en 2018 pour la même période. La situation est probablement imputable à l’insuffisance de la couverture vaccinale de la population, en particulier concernant les jeunes et les adultes. 
Il faut donc prévoir dès à présent les mesures nécessaires à circonscrire la diffusion autour d’un cas, mais les éléments régionaux confirment aussi à ce stade, la nécessité, affirmée à plusieurs reprises par la Ministre des Solidarités et de la Santé et par Santé Publique France, de déployer une politique volontariste en matière de vaccination contre la rougeole en direction des populations ainsi que des professionnels de santé. Les données qui viennent d’être publiées par Santé Publique France montrent en effet que, malgré d’importants progrès liés à l’extension de l’obligation vaccinale, le taux de couverture en Ile-de-France est loin du seuil considéré par l’Organisation Mondiale de la Santé comme permettant une prévention efficace de l’épidémie.


La semaine Européenne de la Vaccination (SEV) qui s’est prolongée jusqu’au 30 avril 2019 a constitué un premier temps fort, mais il ne faut pas en rester là. Assurez-vous que vous êtes bien protégé contre la rougeole en consultant le site de l’ARS sur la recrudescence des cas de rougeole

Vérifiez votre carnet de santé et votre statut vaccinal car les rougeoles les plus graves ne sont pas toujours celles des tout-petits : les 15-30 ans sont concernés dans un cas sur deux par la maladie et pour un cas sur trois de ces malades la rougeole peut être sévère et conduire à l’hôpital ! Il n’existe pas de traitement, la seule protection est la vaccination…

La rougeole est une maladie très contagieuse qui se transmet très facilement par la toux, les éternuements et les sécrétions nasales. 1 personne contaminée peut en infecter entre 15 et 20 autres !

Chaque année aux périodes des fêtes la grippe revient, mais ce n’est pas un cadeau ! La couverture vaccinale reste insuffisante (elle a été estimée au plan national en 2017 à 50% chez les 65 ans et plus et à 28,7% chez les personnes à risque de moins de 65 ans). En Seine-et-Marne, c’est seulement 44,37% de la population éligible qui a été vaccinée… 

2018 voit le un parcours vaccinal simplifié : désormais les personnes majeures qu’elles aient ou non été déjà vaccinées contre la grippe peuvent retirer leur vaccin à la pharmacie sur simple présentation de leur bon de prise en charge. Elles peuvent ensuite se faire vacciner par un professionnel de santé de leur choix : médecin, infirmière sans prescription médicale préalable, sages-femmes (uniquement pour les femmes enceintes et l’entourage du nourrisson)

Pour rappel, la vaccination antigrippale est recommandée à toutes les personnes de 65 ans et plus ainsi qu’aux personnes atteintes de certaines maladies chroniques (diabète, insuffisance cardiaque ou respiratoire, etc.). Elles reçoivent un bon de prise en charge de l’Assurance Maladie à cet effet. Peuvent également se faire vacciner les femmes enceintes, l’entourage familial des enfants de moins de 6 mois et les personnes obèses dont l’IMC est supérieur à 40. Ceux-ci ne reçoivent pas le bon de prise en charge de l’assurance maladie en raison des difficultés à les repérer mais peuvent se voir prescrire le vaccin par un médecin ou une sage-femme (uniquement pour les femmes enceintes et l’entourage du nourrisson)

Tabac & Grippe saisonnière.
Cesser de fumer est la priorité absolue lors d’un épisode de grippe. En effet, en temps normal, la muqueuse bronchique filtre 90 % de la nicotine et les goudrons inhalés avec la fumée de cigarette. Lors de la grippe, cette muqueuse est attaquée et ne peut plus remplir ce rôle. Les molécules toxiques ne sont plus arrêtées et pénètrent directement dans l’organisme. Chaque cigarette est donc dix fois plus toxique lorsque vous êtes grippé que lorsque vous n’êtes pas malade. Par ailleurs, la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), une maladie qui touche les fumeurs et réduit le calibre des bronches, s’aggrave avec la grippe. C’est déjà une bonne raison de se faire vacciner.

L’Assurance Maladie vous accompagne donc pour arrêter de fumer : elle prend en charge, sur prescription médicale dédiée (pouvant être établie par un médecin, une sage-femme, un médecin du travail, un chirurgien-dentiste, un infirmier ou un masseur kinésithérapeute) les substituts nicotiniques (patch, gomme, pastille, inhalateurs…) à hauteur de 150 euros par année civile et par bénéficiaire. 
Votre pharmacien établira une feuille de soins pour votre remboursement par l’assurance maladie. (les traitements prescrits doivent figurer sur la liste des substituts nicotiniques pris en charge par l’Assurance Maladie et sont consultables sur ameli.fr)
Pour en savoir plus sur l’arrêt du tabac, consultez ameli-sante.fr 

« MARS BLEU » : UN MOIS POUR LE DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL
Chaque année, environ 43 000 personnes en France sont touchées par le cancer colorectal qui est le 2e cancer le plus meurtrier avec près de 18 000 décès par an. Ce type de cancer tue 5 fois plus que les accidents de la route ! Pourtant s’il est détecté tôt, le cancer colorectal se guérit dans 9 cas sur 10. Dépister ce cancer est désormais plus facile grâce au test immunologique. Rapide, simple et efficace, ce test à faire chez vous, peut vous sauver la vie.
Pourquoi se faire dépister ?
Le cancer colorectal évolue souvent sans symptôme ni signe perceptible. C’est pourquoi il est parfois diagnostiqué tardivement et nécessite alors des traitements lourds. Se faire dépister régulièrement permet d’identifier ce cancer à un stade précoce de son développement, voire de détecter et de traiter des polypes avant qu’ils n’évoluent vers un cancer. Près de 95 % des cancers colorectaux sont diagnostiqués après 50 ans, chez les hommes comme chez les femmes. C’est la raison pour laquelle, le programme national de dépistage organisé du cancer colorectal s’adresse à tous les hommes et femmes âgés de 50 à 74 ans.
Le dépistage en pratique.
Si vous avez entre 50 et 74 ans, l’Association pour le Dépistage des Cancers en Seine-et- Marne (ADC 77) vous adresse, tous les 2 ans, un courrier vous invitant à retirer un test de dépistage chez votre médecin. Il peut aussi vous être remis directement, à votre demande, à l’occasion d’une consultation. Votre médecin traitant détermine, en fonction de votre histoire personnelle et familiale, si ce test est approprié. Simple et rapide, le test est à faire chez vous. L’enveloppe T fournie avec le test, vous permet de l’envoyer gratuitement pour qu’il soit analysé. Les résultats vous sont adressés sous 15 jours par courrier postal ou par courriel après inscription sur le site www.resultat-depistage.fr. Le test et son analyse sont pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie, sans avance de frais de votre part. 
Contre le cancer colorectal, mieux vaut prévenir que guérir ! Vous avez entre 50 et 74 ans et vous avez reçu votre invitation, allez chercher votre test et faites-le sans plus attendre. ! 
Pour en savoir plus, rendez–vous sur www.ameli-sante.fr (à partir du 1er mars)

Mobilisons-nous toutes contre le cancer du col de l’utérus ! « Juin Vert »
Le cancer du col de l’utérus est un cancer fréquent chez la femme (12e cancer le plus meurtrier). Il est principalement provoqué par un virus transmis par voie sexuelle (le papillomavirus humain ou HPV). Ce virus peut être à l’origine de lésions au niveau du col de l’utérus qui évoluent parfois en cancer. 
Comment le prévenir ? Il y a deux moyens efficaces pour cela : 
•  Se faire vacciner contre les HPV entre 11 et 14 ans. Dans certains cas, la vaccination peut également être proposée jusqu’à 19 ans inclus. 
•  À partir de 25 ans, faites 2 frottis de dépistage à 1 an d’intervalle puis tous les 3 ans jusqu’a 65 ans, que vous soyez vaccinées ou non. 
Quelles sont les femmes concernées par le frottis ? La Haute Autorité de Santé (HAS) recommande de réaliser un premier frottis à l’âge de 25 ans et de poursuivre les dépistages jusqu’à 65 ans même en l’absence de rapports sexuels et après la ménopause. 
Comment se déroule le frottis de dépistage ? Simple, efficace et non douloureux, le frottis est un examen gynécologique qui permet de détecter les lésions précancéreuses et cancéreuses du col de l’utérus. L’examen s’effectue en position gynécologique ; le médecin va prélever délicatement des cellules au niveau du col de l’utérus afin de les analyser. Faire un frottis permet de repérer d’éventuelles lésions et de les soigner avant qu’elles ne se transforment en cancer.

Où réaliser le frottis de dépistage ? Vous avez le choix de prendre rendez-vous chez : 
– Un gynécologue – Un médecin généraliste – Une sage-femme 
Vous pouvez aussi vous rendre dans : – un centre de santé, – un centre de planification familial – dans un laboratoire d’analyses médicales habilité à réaliser des frottis si vous avez une ordonnance – un hôpital 
3 précautions à prendre avant son rendez-vous :
•Évitez les rapports sexuels 24 à 48 heures avant le rendez-vous. 
•Choisissez le bon moment : le frottis doit être fait en dehors de la période des règles.
•Reportez le rendez-vous si vous prenez un traitement local par voie vaginale (ovule, par exemple).

CNERGIE offre aux CCAS des écopacks LED
Dans le cadre de la loi transition énergétique, et de la lutte contre la précarité énergétique, CNERGIE mène une action nationale en partenariat avec les CCAS, et offre gratuitement des écopacks comprenant 5 ampoules à LED à destination des foyers modestes. Ces lampes à LED permettent une réduction de 75% de la consommation d’énergie (par rapport aux ampoules standard). Ces ecopacks sont totalement GRATUITS et se composent de 5 ampoules E27 (vis) à LED qui permettent de: 
• Éviter l’investissement financier (5 ampoules LED représentant une valeur de 35€)
• Diminuer de 60 € chaque année la consommation d’électricité des ménages équipés
• Éviter l’achat de remplacement (moins de dépenses pour le ménage) pendant la durée de vie de 15000 h, soit 17 ans
• Diminuer les déchets pendant plus de 17 ans d’utilisation. 

Les ménages bénéficiaires doivent disposer d’un revenu MODESTE selon la grille de l’ANAH :

Nombre de personnes composant le ménage12345Par pers. suppl.
Plafonds de revenus du ménage en Île-de-France19 803 €29 066 €34 906 €40 758 €46 630 €+ 5 860 €

Les ampoules à LED offertes respectent les normes strictes édictées par le dispositif des certificats d’économies d’énergie et présentent les caractéristiques suivantes : 
• Puissance : 10 watts-> intensité lumineuse de 806 lumens • Durée de vie > 15000 heures • Classe A+ • Groupe de risque= 0 selon norme NF EN 62471 relative à la sécurité photo-biologique des lampes • Normes CE 1 Rohs 1 Dekra No 3172561, certifiées IEC IECEE.

Besoin de prêts pour financer certaines opérations immobilières ? La Caisse Départementale D’aide au Logement de Seine-et-Marne (CA.D.A.L.77) peut vous aider.
La C.A.D.A.L. est une association créée et financée par le Conseil Départemental de Seine et Marne depuis 1961 et subventionnée par la CAF du 77 . Cet organisme associé au département propose des prêts pour aider au financement de l’acquisition et de la rénovation de la résidence principale des Seine et Marnais. 
Ces aides départementales sont des prêts complémentaires (sous conditions de ressources) dont les montants peuvent financer jusqu’à 10 000 € dans des projets liés à l’accession dans le neuf ou l’ancien, la construction ainsi que l’amélioration, la réhabilitation ou l’adaptation de habitat des propriétaires occupants en Seine-et-Marne au taux de 2 % et une durée de remboursement de 3-5-7 ou 10 ans.

Consultations Médicales gratuites pour les sans-droits ouverts à l’assurance maladie.
Vous avez des problèmes de santé et vous n’avez pas de couverture sociale ?
Vous pouvez venir consulter gratuitement tous les jeudis soirs de 18h à 20h au LCR Baudelaire, 5 rue Charles Baudelaire à Torcy (rez-de-chaussée).
Vous serez reçu par un médecin ainsi que par un travailleur social.
L’accueil est sans rendez-vous dans la limite des horaires.
Pour tous renseignements : Réseau L’AVIH joignable au 01.64.80.49.10

Association « Apprenons le français » à Bussy-Saint-Georges.
Cette association donne des cours de :
– Alphabétisation
– Français langue étrangère
– Remise à niveau (orthographe,grammaire,conjugaison, expression écrite…)
Professeur diplômé de la Sorbonne certifié de lettres modernes, formé en français langue étrangère avec 15 ans d’expérience en collège, associations et entreprise.

Cours jeudi et vendredi matin : 9h-10h30 (niveau fort) / 10h30-12h (niveau moyen)
Tarifs et renseignements : 06.82.86.26.29   

Familles de France vous propose des permanences :
CONSOMMATION – Problème de garantie, de livraison, de malfaçon, litige avec un fournisseur après un achat, arnaque, tout litige avec un professionnel… Permanence, sans rendez-vous, le mardi de 9h30 à 11h30. (hors vacances scolaires).
ÉCRIVAIN PUBLIC – Rédiger un courrier administratif, remplir un formulaire, contacter une administration, constituer un dossier… Permanence, sans rendez-vous, le mardi de 9h30 à 11h30 et de 17h00 à 19h00 ; avec rendez-vous, le vendredi de 10h à 12h (téléphoner au 06 28 04 20 24) (hors vacances scolaires).
MICROCRÉDIT PERSONNEL & SURENDETTEMENT – Vous souhaitez financer un projet pour votre avenir. Vous avez besoin d’équipement … nous vous accompagnons pour faire une demande de microcrédit. Votre situation change, vous n’arrivez plus à régler vos factures, à payer votre loyer, à rembourser votre crédit, nous pouvons vous aider à monter un dossier de surendettement. Permanence, avec rendez-vous (téléphoner au 06 95 59 92 20 pour un rendez-vous).

Le Secours Populaire vous accueille : pour venir chercher des colis alimentaires, ou vous renseigner sur les vacances, sorties et colonies…

Les Lundis et Jeudis de 14h30 à 17h00
au 6 rue de l’Eau Vive à TORCY
Tél : 09.65.22.91.92

La mission de l’entité Logement-seniors.com est de fournir gratuitement aux 80 000 internautes qui se rendent mensuellement sur le site, une base exhaustive de résidences seniors, EHPAD (maisons de retraite) et de proposer des conseils pertinents, via une rubrique « Actualités », pour eux-mêmes ou leurs proches âgés. On peut accéder à une page dédiée à sa localité à partir de cette adresse : 
https://www.logement-seniors.com/maisons-de-retraite-1-2/seine-et-marne-77/

Médical retraite est une équipe pluridisciplinaire spécialisée en gérontologie.
Elle ouvre un service entièrement gratuit pour les aidants familiaux, composé de trois pôles :
* Un pôle d’écoute psychologique 
* Un pôle de conseil juridique 
* Un pôle d’information médicale.

Dispositif d’information « MonPharmacien »
Pour obtenir une information fiable et de qualité sur la permanence des soins en pharmacie, les Franciliens disposent désormais avec ce dispositif d’une application mobile (MonPharmacien) et d’un site internet (monpharmacien-idf.fr) où ils pourront identifier la pharmacie la plus proche par géolocalisation.

Retour au sommet