Skip to content Skip to main navigation Skip to footer

Mise à jour le

La SIJ de Saint-Thibault dorénavant labellisé, peut accueillir le public 15h par semaine aux horaires d’ouverture des structures, ou en stand mobile par des permanences dans les établissements scolaires, du collège au lycée.

Responsable
Anne-Florence PERRI-PIGNARD

Animatrice
Annabelle GESTEL

29 rue du Clos de l’Erable

Ouvrir dans Google Maps

Heures d’ouvertures

  • Lundi
    Fermé
  • Mardi
    14h00 – 18h00
  • Mercredi
    14h00 – 18h00
  • Jeudi
    14h00 – 18h00
  • Vendredi
    14h00 – 18h00

Permanence de la SIJ à partir du 9 juillet de 15h à 16h, du mardi au vendredi, au Service Scolaire. (Pôle Technico-Administratif – 15, Avenue Saint-Germain des Noyers)

Quel est le rôle de la SIJ ?

La SIJ oriente et tient un rôle d’accompagnateur pour les jeunes de 11 à 25 ans.
C’est un lieu ouvert, anonyme et gratuit. Les jeunes y trouvent des réponses aux questions qui les concernent et les intéressent comme l’orientation, la formation, ou la santé. Il peut s’agir d’aide à la recherche de formation professionnelles, de stages de 3ème, trouver des jobs d’été… 
Les SIJ peuvent disposer d’outils d’orientation (documentation CIDJ) mais également de moyens humains (avec les animateurs) et logistique pour assurer un suivi personnalisé et individuel du public. Les partenaires poursuivent les missions communes des SIJ et fondent un réseau de partage des connaissances et des pratiques. 
La dynamique de la SIJ de Saint-Thibault met l’accent sur des actions de prévention, notamment en proposant au cours de l’année plusieurs soirées-débats aux thématiques différentes comme le harcèlement, l’addiction aux écrans… mais également des rendez-vous réguliers comme « Sans solutions pour la rentrée ».

Les Rendez-vous de la SIJ.


FORMATION BAFA 2020

Pour la deuxième année consécutive, une formation BAFA s’est déroulée sur Saint Thibault des Vignes du 4 au 11 juillet 2020  à l’initiative de la commune et organisée par la structure Information jeunesse (SIJ).

La formation était animée par deux formateurs Francis Krief (service enfance et jeunesse) et Mickael Huon  de l’UFCV (Union Française des centres de vacances et de loisirs)

Durant huit jours, 12 candidats dont une dizaine de théobaldiens ont participé activement à cette session. La volonté de la commune était de permettre aux jeunes de passer leur partie théorique à un tarif préférentiel mais aussi d’accéder à une première expérience professionnelle.

L’autonomie du jeune était aussi un des objectifs de cette formation. Les jeunes ont passé leur stage dans une ambiance conviviale, bienveillante et studieuse. Les méthodes et les outils utilisés pour cette formation proposée par la commune ont permis  aux jeunes de progresser.

Les temps d’évaluation et d’échanges ont permis à ces derniers  de prendre conscience de l’implication nécessaire dans l’animation volontaire auprès des enfants.


LE SERVICE NATIONAL UNIVERSEL

Tu  as entre 15 et 17 ans, l’envie de t’engager ? Le Service national universel est fait pour toi ! C’est un séjour de cohésion de 12 jours, la réalisation d’une mission d’intérêt général (MIG) et c’est aussi l Découvrir de nouveaux horizons, apprendre sur soi et sur les autres, être acteur de sa citoyenneté…. L‘opportunité de t’investir plus longtemps dans un projet ou pour une cause.

Rappel des quatre objectifs du Service national universel :

  • Accroître la cohésion et la résilience de la nation, en développant une culture de l’engagement
  • Garantir un brassage social et territorial de l’ensemble d’une classe d’âge
  • Renforcer l’orientation en amont et l’accompagnement des jeunes dans la construction de leurs parcours personnel et professionnel
  • Valoriser les territoires, leur dynamique et leur patrimoine culturel

Les volontaires réaliseront leur mission d’intérêt général d’une durée de douze jours sur la période des vacances scolaires ou 84 heures au cours de l’année scolaire suivante dans différentes structures

Elle doit s’inscrire dans une des neuf thématiques suivantes :

 Défense et mémoire ; sécurité ; solidarité ; santé ; éducation ; culture ; sport ; environnement et développement durable ; citoyenneté

Envie d’en savoir plus sur le SNU, de réaliser une mission d’intérêt général prés de chez toi ? Contacte nous à la SIJ au 01 60 31 73 25 ou viens nous rencontrer au 29 rue du clos de l’érable. Pour plus d’informations sur le dispositif rendez vous sur jeunes.gouv.fr.


Retour sur la soirée-débat du Vendredi 11 octobre 2019.

La soirée a débuté avec une présentation de la Maison Des Adolescents ADOBASE par une de ses psychologues et assistantes sociales qui aident et accompagnent les jeunes dans diverses problématiques telles que le harcèlement ou le mal être.
Puis le débat s’est engagé avec des vidéos et des exposés définissant les termes et les utilisations de l’univers des réseaux sociaux, de l’identité numérique, la e-réputation… le cyber-harcèlement quant à lui faisant un rappel à loi de la succession des faits et infractions dont il est constitué, comme :
la diffamation (loi du 29 juillet 1981), le fait de porter atteinte à l’intimité de la vie privée d’autrui (226-1 du code pénal), le harcèlement sexuel (222-33 du code pénal), l’usurpation d’identité (226-4-1 du code pénal), la discrimination (225-1-1 du code pénal), l’injure publique (R625-8-1 du code pénal) ou non publique (R621-2 du code pénal).

Le guide pratique des réseaux sociaux pour les jeunes en condense les principaux r/enseignements.



Retour sur la soirée-débat du Vendredi 19 octobre 2019.

Cette rencontre a permis aux parents et aux jeunes théobaldiens de comprendre les mécanismes du harcèlement et de s’informer sur les moyens de prévention. Tels étaient les enjeux de cette soirée qui a vu en ouverture, la diffusion d’un court-métrage réalisé par les collégiens de Saint-Thibault-des-Vignes. 
Très vite, le débat s’est engagé avec les nombreux participants qui avaient un besoin important de réponses à leurs interrogations, leurs inquiétudes. Différents spécialistes du sujet œuvrant pour la prévention et la lutte contre les violences en milieu scolaire étaient présents, notamment Madame Cathie ROUILLEC, agent d’action et de prévention de Marne & Gondoire et réserviste citoyenne de l’éducation nationale.

A l’issu de la soirée, des actions concrètes à destination des jeunes, pour agir contre le harcèlement à l’école, ont été fournies.

Retour au sommet